Quelles améliorations espérer après un séjour linguistique ?

lundi 10 février 2020

Nous n’apprenons pas tous à la même vitesse dans la vie, et encore plus lorsqu’il s’agit d’apprendre une nouvelle langue. Chacun disposant de son propre rythme d’apprentissage, il sera donc assez difficile de dire avec précision votre niveau de maîtrise à l’issue d’un séjour linguistique. Il existe toutefois des moyens d’apprécier la réussite d’un séjour linguistique sur la base des résultats obtenus. Lisez ceci pour découvrir les améliorations que vous êtes en droit d’espérer à la fin de votre séjour.

Devenir bilingue rapidement

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par casser un mythe. À moins d’être un génie extrêmement doué, vous ne deviendrez pas bilingue juste après un ou deux mois passés à l’étranger. Il ne suffira donc pas de suivre quelques cours pour apprendre l’allemand dans l’un des cantons germanophones de Suisse, en Allemagne ou en Autriche. Le processus d’acquisition d’un nouveau langage est beaucoup plus long surtout lorsqu’on souhaite atteindre un niveau de maîtrise proche de celui d’un locuteur natif. Il dépend également de nombreux autres facteurs dépendants directement ou non de l’apprenant.

Il faut se donner la peine de commencer

L’un des tous premiers facteurs concerne le statut de l’apprenant. C’est certainement pour les débutants qui en sont à leur tout premier contact avec la langue que la tâche semblera la plus ardue. Et cela bien que les progrès seront, en réalité, plus lents pour les étudiants ayant atteint un niveau élevé, puisque la complexité des points de langage abordée sera accru.

Selon certaines estimations, il faudrait au moins 88 semaines d’apprentissage pour qu’un débutant atteigne un niveau de locution proche de celui d’un natif. Nous pensons toutefois qu’à l’issue d’une année environ en immersion complète, une personne devrait être en mesure de s’exprimer dans une langue étrangère sans faire trop d’erreurs, avec un bon vocabulaire et de manière relativement spontanée. Autant dire qu’il vous faudra au moins deux voyages (sinon plus) si vous n’avez pas la possibilité de prendre toute une année sabbatique pour apprendre.

Par ailleurs, pour ceux qui ne peuvent se permettre de longs séjours linguistiques, l’approche la plus recommandée est celle des cours intensifs sur deux à trois semaines dans une classe à l’effectif réduit. Pour les enfants également, les longs séjours ne sont pas toujours très recommandés. À leur niveau, l’aventure doit être organisé pour être la plus ludique possible. Il ne faudrait pas qu’ils soient dépaysés au point de ne plus du tout vouloir en entendre parler.

Le format du cours

En outre, hormis ce facteur dépendant principalement de la vitesse d’apprentissage de chacun, le cadre et les conditions du séjour influent très largement sur le temps nécessaire pour maîtriser une langue. Il va sans dire que l’immersion complète reste la meilleure manière d’apprendre une langue. Elle permet en effet de rapidement saisir le sens des phrases. Il ne suffit cependant pas d’être dans un pays étranger pour être en situation de totale immersion. S’exprimer en français lors de stages linguistiques en anglais à chaque fois que l’on se retrouve en difficulté, c’est choisir la solution de la facilité. Les solutions proposées par AVL dans le cadre des cours prennent en compte ce volet. Ainsi, tout est mis en œfuvre pour que vous ne soyez pas en contact avec plusieurs autres locuteurs de votre langue maternelle dans une même classe.

De même, les structures s’occupant des séjours linguistiques proposent des plans d’hébergement. Mais l’étudiant a toujours la possibilité de choisir son hôtel. Si toutefois, c’est pour passer le plus clair de son temps en dehors des heures de cours dans sa chambre, vous conviendrez que la progression ne sera pas similaire à celle d’une personne qui passe le plus clair de son temps à interagir avec la culture locale. Votre niveau de maîtrise de la langue étrangère dépendra donc de l’implication personnelle dont vous aurez fait preuve pendant et en dehors des cours. Et justement pour ce qui est des cours, vous avez la possibilité avec Aventure Linguistique de profiter de leçons exclusives avec un professeur attitré. Et pour davantage optimiser les délais d’apprentissage, l’étudiant a même la possibilité de loger chez son professeur. L’effectif des classes est également réduit au maximum afin de permettre à chacun de bénéficier de l’attention nécessaire.

Les niveaux de langue

Voici les niveaux de langue selon cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

  • Niveau A : utilisateur élémentaire (niveau équivalent à celui de la scolarité obligatoire). Ce dernier est subdivisé en deux groupes. Niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)
  • Niveau B : utilisateur indépendant (niveau équivalent à celui du lycée). Ce dernier est également subdivisé en deux niveaux : Seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2).
  • Niveau C : utilisateur expérimenté. Là encore subdivisé en deux groupes : niveau C1 (autonome) et C2 (maîtrise).

Notez cependant que ces niveaux de langue ne sont pas fixes, il est possible d’atteindre le niveau B1 ou de terminer le niveau B2, par exemple, avec des capacités linguistiques différentes.

Combien de semaines de cours sont nécessaires pour atteindre le niveau de langue suivant?

  1. Niveau débutant : 4 semaines (minimum)
  2. Niveau introductif / découverte (A1) : 8 semaines (minimum)
  3. Niveau pré intermédiaire / de survie (A2) : 12 semaines (minimum)
  4. Niveau intermédiaire /seuil (B1) : 12 semaines (minimum)
  5. Niveau avancé / indépendant (B2) : 12 semaines (minimum)
  6. Niveau autonome (C1) : 30-40 semaines (minimum)
  7. Niveau maîtrise (C2) : Dépend fortement de l’individu (capacité, implication, exposition à la langue dans le pays)
  8. Natif : il ne s’agit pas d’un niveau à proprement parlé mais nous l’incluons pour servir de base de comparaison.

 

Notez que la progression en langue étrangère n’est jamais linéaire. Durant certaines phases l’étudiant apprend rapidement, puis les progressions stagnent, avant que les progrès ne soient de nouveau véloces, et ainsi de suite. Par conséquent, le nombre d’heures de cours nécessaires pour atteindre le niveau de langue supérieur peut varier plus ou moins fortement selon l’étudiant.

Quel progrès espérer lors d’un voyage linguistique ?

La question du séjour linguistique dans un pays étranger pour y apprendre une nouvelle langue peut revêtir beaucoup plus qu’une simple dimension touristique et ludique. Il est possible qu’il y ait de réels enjeux professionnels derrière et c’est la raison pour laquelle le cadre dans lequel vous effectuerez cet apprentissage se doit d’être irréprochable. Et c’est pourquoi nos école partenaires sont toutes de grande qualité.

Rappelons que la progression dépendra de votre investissement personnel, des points mentionnés ci-dessus et de la langue apprise. Cependant nos organismes d’apprentissage de langue vous garantissent de disposer l’ensemble des moyens nécessaires à l’accomplissement de vos objectifs.