Comment aider votre enfant à réussir son séjour linguistique ?

lundi 14 mars 2011


Premier conseil !  Prenez le temps de choisir le bon camp !
Celui qui correspondra au caractère et aux besoins de votre enfant. Faites-le participer à vos recherches, au choix du séjour linguistique et à sa préparation. Ci-dessous, quelques tuyaux pour sélectionner la meilleure destination et les différents aspects à prendre en considération. Pour que son aventure devienne un souvenir inoubliable !

Votre enfant est-il prêt ?

Première question : Quand vient le sujet du séjour linguistique, votre enfant fait-il de la résistance ? Ou est-il simplement hésitant ? Si la réponse est la première option, nous vous conseillons vivement d’attendre quelques mois avant de relancer le sujet ! Un enfant pas assez mûr ou pas assez motivé risque de tout prendre du mauvais côté et de ne pas mettre les chances de son côté pour profiter de son camp. Même si le blues d’un premier départ est normal, une séparation trop brutale et non désirée peut tourner à un véritable problème tant pour l’enfant que pour ses parents et pour l’école qui l’accueille. Plutôt que le voir rentrer prématurément, mieux vaut attendre un peu plus d’ouverture et d’intérêt de sa part.

Quant à lui, un enfant hésitant, qui n’est pas catégorique dans son refus mais simplement un peu intimidé à l’idée de son départ : il a sûrement besoin d’un simple déclic pour s’ouvrir et apprécier un camp linguistique à sa juste valeur ! Les craintes d’un premier départ sont normales et saines : est-ce que je vais me retrouver tout seul ? et si je me perds à l’aéroport ? et si je ne me faisais aucun copain ? etc etc.. Ce sont toutes des questions vécues lors des premiers séjours linguistiques et elles sont légitimes. Heureusement, une fois arrivé sur place, les doutes s’envolent rapidement ! On est pris en charge 24/24h, tous les jeunes sont dans le même panier et les liens se créent ainsi beaucoup plus vite et plus facilement, etc..

Bref, il suffit d’une première fois pour que votre enfant prenne goûts aux voyages !

Comment choisir le bon camp ?

Quelle genre d’école imaginez-vous pour votre enfant ? Plutôt de petite taille, plutôt large campus bien équipé, plutôt axée sur la langue ou avec un bon choix de sports et activités pour l’aider à apprécier ? Avec des dortoirs ou des chambres simples ou doubles ?

Il est important de bien comparer les différentes propositions et choisir ce qui vous/lui convient le mieux. Evitez de suivre aveuglément le copain ou la cousine qui a déjà choisi le camp et cherche à se faire accompagner ! Même un séjour à deux peut aider pour un premier départ, le choix est trop vaste et l’investissement trop important pour le laisser à quelqu’un d’autre !

Demandez conseil à votre agence et demandez-lui de vous préciser les points suivants :

- points fort de l’école

- limitent-ils le nombre de francophones et autres langues ?

- d’où viennent les étudiants participants ?

- combien d’enfants séjournent dans le camp ?

- localisation du camp

- l’école est-elle accréditée ?

- y a-t-il des groupes d’enfants ? Cela gênerait-il votre enfant ?

 

Une fois connus ces détails, faites-le point sur ce qui sera le mieux pour votre enfant :

- plutôt des cours de langues très intensifs ?

- ou plutôt des journées combinant cours de langue et « vacances «  ?

serait-ce une bonne idée pour lui de combiner les cours de langue à un sport ou une activité en particulier ? il existe des camps offrant autant de leçons d’anglais que d’heures de pratique de différents sports/passions ! Comme ils sont pratiqués dans la langue de l’école, ni vu ni connu l’apprentissage continue tout au long de la journée et même de la soirée avec les quizz, karaoké, barbecues et autres organisés pour les enfants. Pour ceux qui ne sont pas particulièrement axés sur une seule passion, des combinaisons langue & multiactivités sont parfaites. Un large panel de loisirs tels que visites, bricolage, sport, balades à vélo, etc permet aux enfants d’élargir leurs horizons tout en pratiquant la langue.

Certains camps sont mêmes fréquentés par les jeunes du pays qui y sont pour des activités diverses : imaginez le potentiel de ces rencontres !

A-t-il besoin d’obtenir un diplôme linguistique particulier ? Certains cours, même de courte durée, permettre de se présenter à des examens anglais et allemands. C’est un objectif à atteindre qui permet de garder une bonne motivation pendant tout le séjour !

Il faut bien s’imaginer que pour certains élèves il faudra plutôt une petite bulle ou tout le monde se connaît, ou les moniteurs sont très attentionnés, et pour d’autres, il faudra beaucoup de monde pour les distraire ou pour passer inaperçu !

Demandez-vous bien s’il a des chances de se sentir à la maison ou s’il risque de se sentir isolé. Votre enfant a-t-il déjà vécu des expériences similaires ?  Les colonies ou camps de jours lui plaisent-ils ? Ici on parle de la même chose, mais avec un départ à l’étranger en plus, et une langue différente : ce n’est pas rien !

Aime-t-il les langues à l’école ? A-t-il envie de s’améliorer ou cette idée de séjour linguistique est-il plutôt le souhait des parents ? Comme déjà mentionné, il est important que votre enfant ait un minimum de motivation à partir pour que le séjour se passe pour le mieux !

Quelle durée choisir ?

Les camps vont d’une à six semaines, et la durée est le choix des parents et des enfants, bien que certaines écoles aient aussi des durées fixes de 2 ou 3 semaines.

Un camp d’une semaine est un peu court pour permettre à votre enfant de mettre vraiment à profit son voyage, ses leçons et toutes les nouveautés qui vont apparaître au jour le jour : vocabulaire, situations différentes. Il faut quelques jours pour se faire l’oreille à une nouvelle langue, se faire de nouveaux amis, se sentir à la maison et s’intégrer : ainsi, une deuxième semaine est vivement recommandée ! Tout temps plus long sera bénéfique pour l’apprentissage de la langue, pour le plaisir de votre enfant et pour son expérience de vie ! De plus, le prix et la durée du voyage seront plus rentabilisés en cas de séjour plus long !

Un séjour d’une seule semaine peut être recommandé pour les plus jeunes enfants, ou pour ceux dont c’est le premier séjour et qui se montrent un peu hésitants.

Plusieurs camps dans différents pays ?

Pourquoi pas ! Assurez-vous simplement que votre enfant ait une bonne pause entre les deux : minimum 2 semaines ! Il faut qu’il ait le temps de poser ses valises, revoir ses copains avant de repartir sur un bon pied.

Aussi, il faut savoir qu’il y aura toujours la comparaison entre les deux ! Si votre enfant a adoré son premier camp, il se montrera plus exigeant et plus dubitatif sur le deuxième. Il sera peut-être moins ouvert à s’intégrer dans son nouvel environnement.

D’un autre côté, cela enrichira ses connaissances et ses expériences !

Quelle destination ?

Prenez en considération les facilités d’accès : vols directs, possibilités de réservations pour mineurs non-accompagnés.

Ne cherchez pas forcément le camp le plus proche de chez vous ! Il vaut mieux lâcher prise le temps du camp et ne pas chercher à voir votre enfant pendant son séjour. Il n’est pas indispensable non plus d’aller l’amener au camp ni de le visiter ! Faites confiance à votre agence qui doit avoir des critères de sélections importants pour choisir ses écoles.

Si cela peut vous rassurer cependant, et dormir sur vos deux oreilles durant son séjour, alors n’hésitez pas !

Autrement, les enfants sont accueillis aux gares ou aéroports les plus proches.

Détails auxquels penser

Soyez sûr que votre enfant soit assuré ! Vérifiez avec son assurance maladie qu’il soit également pris en charge à l’étranger et de la meilleure manière possible.

Aussi, il est important d’être en possession d’une assurance voyage, annulation et rapatriement. L’assurance annulation couvrira les frais en cas d’annulation avant le départ (pour raison médicale). L’assistance rapatriement est importante pour tout voyage à l’étranger.

Faites attention aux vols que vous réservez pour votre enfant : certaines compagnies low cost n’acceptent que les mineurs qui sont accompagnés, du moins jusqu’à un certain âge. D’autres proposent des services d’accompagnement pour les mineurs, qui sont ainsi assistés du check-in de l’aéroport de départ au hall d’arrivée de la destination. L’enfant est « remis » en mains propres à la personne de contact (du camp) qui viendra le chercher.

Petite conclusion !

N'hésitez pas à prendre quelques jours de plus pour comparer les différentes offres, prenez le temps de discuter avec votre agent pour trouver le meilleur camp pour votre enfant et considérez son avis et ses envies pour prendre la décision !