Allemand : 3 conseils pour progresser

mardi 26 novembre 2019

Les Allemands aiment dire: «Deutsche Sprache, schwere Sprache» (langue allemande, langue difficile), souvent avec un soupçon de malice. Mais sachez ceci, l’allemand est bien moins difficile que le prétend la rumeur. Certes, il s’agit d’un langage possédant nombre de subtilités et spécificités. Mais quelle langue en ce monde n’en possède pas ? En dépit de tout ce qui en apparence fait sa difficulté, l’allemand est une langue qui se laisse apprendre facilement. Aussi avons-nous décidé de vous présenter ici quelques astuces et conseils pour y arriver.

Aller au contact de la langue de son environnement naturel

Pour maîtriser rapidement et surtout correctement un nouveau langage, il n’y a rien de plus efficace que de l’apprendre dans un pays natif. Et ceci est d’autant plus vrai que l’allemand est une langue bien particulière. Rien ne vaudra donc un séjour linguistique d’allemand si vous ou vos enfants souhaitez acquérir rapidement cette compétence qui apportera un impact significatif sur un CV. Car rappelons-le, l’Allemagne est un centre économique important pour toute l’Europe.

Pour les adultes également, partir prendre des cours d'allemand à l'étranger équivaut à s’assurer de la qualité du résultat final. En effet, au cours de votre apprentissage, la toute première chose qui vous frappera sera très probablement la particularité de la grammaire allemande. Rassurez-vous, il n’y a pas de quoi douter de sa capacité d’apprentissage. Il s’agit tout simplement de règles plus ou moins subtiles que le fait d’apprendre sur place vous assurera de maîtriser.

L’allemand devient ainsi beaucoup plus facile une fois que vous avez compris les premiers montages conceptuels. Par exemple, les pronoms allemands sont classés suivant les genres masculins, féminins ou neutres. Soit respectivement der, die et das. Une très bonne idée serait d’apprendre tout nouveau mot avec le pronom qui permet de l’introduire. Prenons à titre illustratif “la table”. En allemand ça se dit “Tisch”, et contrairement au français ce mot appartient au genre masculin. Donc au final ce sera “Der Tisch”. “La tasse sur la table” sera donc traduit par “Die Tasse und der Tisch”.

Apprendre des mots dans leur contexte grammatical d’origine est essentiel pour éviter toute confusion et toute imprécision ultérieure. Cette approche n’est pas seulement valable pour la l’association article-pronom, mais pour presque tous les autres aspects de l’allemand. Qu’il s’agisse de la structure de phrase ou de la manière dont certaines prépositions sont employées dans certains cas.

Les verbes modaux

Qu’est-ce que c’est, et en quoi pourraient-ils vous permettre de progresser en allemand ? Les verbes modaux sont des verbes usuels (peut, doit, peut, peut) qui permettent d’exprimer des idées de possibilité, de permission, de désir et d'obligation. Comme en anglais, les verbes modaux allemands se combinent à l'infinitif et peuvent vous offrir de très grandes possibilités dès le début.

C’est pourquoi ils sont si cool. Si vous apprenez la conjugaison de ces verbes avec certains des verbes les plus fréquemment utilisés, vous pourrez exprimer un large éventail de choses. Que ce soit des verbes comme gehen (aller), spielen (jouer) ou lernen (apprendre), l’éventail de choses que vous pourriez exprimer n’en serait que plus grand surtout un large éventail de choses en combinant ces infinitifs avec les deux verbes modaux können (can) et müssen (must / have to).

Ne laissez pas der, die or das vous décourager

Vous entendrez des gens dire qu’il y a 16 façons de dire «le» et qu’il n’y a aucune logique ou rime derrière l’emploi de ces articles. Oui, il y a 16 façons différentes, mais il y a une raison derrière la plupart d'entre elles. Et il existe même une rime derrière lorsqu’un nom est masculin, féminin ou neutre. C’est juste que peu de locuteurs allemands le savent.

Tout ce qui se termine en “keit” ou “heit”, tel que die Krankheit (maladie) et die Dankbarkeit (gratitude), ou “ung” et “schaft”, tel que die Bedeutung (signification) et die Botschaft (ambassade) sont, vous l'aurez deviné, féminins. Il en va de même pour tous les mots se terminant par “ie”, “in”, “sion”, “tät” ou “ur”. Cela commence déjà à couvrir pas mal de mots courants. Ajoutez à cela les modèles pour les noms masculins (tout ce qui se termine en “ling” ou “ismus”, par exemple) et les noms neutres (“tum” et “tel”, par exemple), et vous pourrez prendre le dessus sur ces articles espiègles.

Tentez par l'aventure?

Consultez nos nombreuses options de séjours linguistiques en Allemagne pour adolescents et enfants et nos offres de cours d'allemand en Allemagne pour adultes et étudiants.